Utilisation très importante des IPP en France

En France, les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont très souvent initiés en prévention des lésions gastro-duodénales dues aux antiinflammatoires non stéroïdiens (AINS) chez des patients ne présentant pas de facteur de risque justifiant une protection gastrique systématique.

L'ANSM rappelle les facteurs de risque en cas de prise d'AINS:

  • Âge supérieur à 65 ans
  • Antécédent d'ulcère gastrique ou duodénal
  • Traitement concomitant par antiagrégant plaquettaire, anticoagulant ou corticoïde.

Bien que les IPP semblent bien tolérés à court terme, leur utilisation au long cours n'est pas sans risque.