Le valproate indiqué dans l'épilepsie est contre-indiqué : pendant la grossesse, sauf s'il n'existe pas d'alternative thérapeutique chez les femmes en âge de procréer, sauf en cas d'inefficacité ou d'intolérance aux autres traitements ET si toutes les conditions du programme de prévention des grossesses sont respectées. Le valproate indiqué dans les episodes maniaques des troubles bipolaires est également contre-indiqué pendant la grossesse et chez les femmes en âge de procréer, sauf en cas d'nefficacité ou d'intolérance aux autres traitements ET si toutes les conditions du programme de prévention des grossesses sont respectées. La patiente doit avoir reçu la brochure d'information patiente et avoir signé le formulaire annuel d'accord de soins.

En savoir +

Canicule et produits de santé

Des documents d'information concernant le bon usage des produits de santé (médicaments, lecteurs de glycémie, etc.) en période de chaleur ou de canicule sont disponibles sur le site de l'ANSM.

En savoir +

Des cas de second cancer primitif ont été rapportés plus fréquemment chez des patients traités par XGEVA que chez ceux traités par acide zolédronique. Aucun profil particulier de type de cancer ou de groupe de cancer relié au traitement n'a été mis en évidence.

En savoir +

Des posologies non adaptées de Céfépime (AXEPIM et ses génériques) peuvent entraîner des manifestations neurologiques graves chez le patient insuffisant rénal (clairance de la créatinine < 50 ml/min), en particulier chez le sujet âgé.

En savoir +

Une enquête de pharmacovigilance a montré que l'utilisation d'EXACYL injectable (acide tranéxamique) à des doses supérieures à 2 grammes pouvait représenter un risque potentiel d'atteinte rénale aiguë chez les patientes traitées pour une hémorragie du post-partum.

En savoir +

Des cas de fongémie à Saccharomyces boulardii ont été rapportés chez des patients en état critique ou immunodéprimés ayant reçu des préparations orales d'ULTRA-LEVURE. Les spécialités ULTRA-LEVURE étaient déjà contre-indiquées chez les patients porteurs d'un cathéter veineux central. Afin d'éviter toute contamination manuportée ou aéroportée par Saccharomyces boulardii, la manipulation des sachets ou des gélules d'ULTRA-LEVURE ne se fera pas en présence de patients en état critique ou immunodéprimés.    

En savoir +

L'ANSM rappelle les modalités d'administration conformes à l'AMM de la spécialité NEBCINE (trobamycine). La solution injectable n'est pas adaptée à un usage par voie inhalée. En effet, la présence de sulfites peut entraîner ou aggraver des réactions anaphylactiques ou provoquer des réactions allergiques sévères et un bronchospasme.

En savoir +

Des signalements ont été rapportés montrant le risque d'inhalation ou d'ingestion du capuchon des seringues pré-remplies de BUCCOLAM (midazolam) lors de l'administration. Les professionnels de santé doivent informer de ce risque les patients, parents ou accompagnants.

En savoir +

La spécialité Mexiletine AP-HP 200 mg est désormais contre-indiquée avec les bêtabloquants utilisés dans l'insuffisance cardiaque en raison du risque de décompensation cardiaque et avec la dronédarone pour le risque de torsades de pointes.

En savoir +

Une étude clinique randomisée a montré un risque d'augmentation des décès et de fractures chez des patients chimio-naïfs ayant un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration et recevant un traitement par XOFIGO (dichlorure de radium 223) en association à ZYTIGA (acétate d'abiratérone) et prednisone ou prednisolone. En conséquence pour l'instant, il est recommandé de ne pas traiter les patients ayant un cancer de la prostate résistant à la castration métastatique par l'association pré-citée.

En savoir +